Les dangers de la whey

De nombreuses études ont montré que les sportifs n’ont pas besoin de prendre une supplémentation en protéines, à moins qu’ils soient des sportifs professionnels qui suivent un programme d’entrainement intense, ou bien des personnes gravement malades suite à une tuberculose, ou à une famine, et même à ce niveau, le besoin de supplémentation en protéines serait à traiter étape par étape et cas par cas. Les chercheurs en médecine recommandent ainsi une alimentation solide au lieu de prendre de la whey ou tout autre supplément de protéine en poudre.

La whey nuit au fonctionnement des reins

La consommation de la whey n’est pas sans risque. Consommée en surdosage, elle peut, à terme, surmener votre système rénale et endommager vos reins surtout si vous ne buvez pas assez d’eau. En effet, plus vous consommez de la whey, plus votre corps produit des résidus azotés. Afin d’éliminer ces résidus, les reins fournissent plus d’effort afin de les expulser aussi tôt que possible. Lorsque les reins se trouvent sous tension durant une longue période, il devient très probable de subir une détérioration de leur fonction. C’est pour cette raison que les personnes en cas de maladie rénale ou de fragilité déjà existante, doivent consulter le plutôt possible leur médecin.

La whey acidifie le corps

Les caractéristiques de la whey en font l’un des suppléments les plus utilisés pour la musculation. Toutefois, les résultats d’une surconsommation de la whey sont presque identiques à ceux d’un excès de consommation des aliments riches en protéines. La whey entraine un déséquilibre acido-basique. Ce déséquilibre est néfaste pour le fonctionnement des reins et pour la performance du corps : fatigue chronique, dégradation des dents, baisse de la densité osseuse... Ainsi, dans le cadre d’un régime protéiné, il faudra veillez à consommer une quantité importante de légumes et quelques fruits pour maintenir l’équilibre acido-basique du corps.

La whey et la dégradation du foie

De même que la whey affecte le bon fonctionnement des reins, elle peut également s’attaquer au foie. Des études scientifiques ont mis en évidence le fait que la surconsommation de la whey a des effets néfastes sur l’intégrité du foie et ces effets concernent tout particulièrement les personnes ayant déjà compromis le fonctionnement de cet organe. En effet, la whey est souvent contaminée avec des métaux lourds tels que l’arsenic, le mercure et le cadmium, ce qui endommage le foie. A l’inverse, lorsqu’est-elle est inscrite dans un régime protéiné destiné aux sportifs professionnels, la consommation de la whey pourrait être un facteur déterminant de la performance sportive, idéal pour le gain de la masse musculaire, ainsi que pour la récupération après une séance d’entrainement intensive. Dans ce cas, comment utiliser la whey ? Et en quelle proportion ?

En Savoir plus :


Vous souhaitez recevoir plus d'informations à ce sujet ? Remplissez alors ce formulaire et nous revenons vers avec un complément d'information

Votre message à bien été envoyé, merci !